Les blind dates de SAM
La blind date d'Anaïs Barbeau-Lavalette & André-Line Beauparlant

J’ai réuni un vieux couple

Anaïs et André-Line se connaissaient bien avant Les blind-dates de SAM, ayant collaboré ensemble sur le film Inch’Allah en 2012. Les deux femmes se retrouvent pour discuter direction artistique et documentaire.

Anaïs Barbeau-Lavalette

Entrevue avec Anaïs Barbeau-Lavalette

Occupation:

Cinéaste et auteure

Attirée par:

L’inconnu, le danger, sortir des zones de confort

Son adage:

« On ne dessine pas un tableau au pinceau, mais à la brosse. » – Les frères Darden

Biographie :

Rendre sa caméra et son écriture utiles, voilà ce qui motive Anaïs Barbeau-Lavalette. Elle s’intéresse autant à Hochelag’ dans Le Ring qu’à la Palestine dans Inch’Allah. En plus de la fiction, Anaïs a réalisé plusieurs documentaires dont Si j’avais un chapeau, Les Mains du monde et Ma fille n’est pas à vendre. En 2015, elle publie La femme qui fuit, un roman biographique portant sur la peintre et poète Suzanne Meloche, sa grand-mère. Elle dit avoir hâte de tourner son prochain film… et nous aussi!

Elle a réalisé:

Le ring (2007), Inch’Allah (2012), Prends-moi (2014), Ma fille n’est pas à vendre (2017), etc.

André-Line Beauparlant

Occupation:

Directrice artistique et réalisatrice de documentaires

Attirée par:

L’être humain, ne pas connaître le chemin final, faire un grand voyage

Son adage:

« Il faut d’abord rêver avant de compter… »

Biographie :

André-Line Beauparlant choisit les projets qui lui rentrent dans le ventre, que ce soit à titre de directrice artistique ou de documentariste. Elle a signé la direction artistique d’une vingtaine de films primés à l’étranger dont La moitié gauche du frigo, Incendies, Inch’allah, 4 soldats et Tu dors Nicole. Dans ses documentaires, elle s’intéresse à des sujets proches de sa famille. Elle fait même un documentaire sur son frère en 2015, Pinocchio.

Elle a fait la direction artistique de:

Incendies (2009), Inch’allah (2011), 4 soldats (2012), Tu dors Nicole (2013), etc.